Le Massage Métamorphique

Qu’est ce que le Massage Métamorphique ?

La technique métamorphique, appelée aussi « Métamorphose », est une approche de la santé holistique et un art de vivre en pleine conscience.

Elle se pratique par de légers effleurements sur les zones réflexes de la colonne vertébrale au niveau des pieds, des mains et de la tête. Cette zone réflexe contient la source de notre mémoire cellulaire. En sollicitant cette zone, les personnes expriment souvent des souvenirs lointains et enfouis, des liens avec le père, la mère et les lignées respectives. Elle permet un éveil de la conscience – et de là s’opère un processus de guérison. La naissance, qui demeure le plus grand traumatisme de l’être humain, constitue le « cœur principal » de ce travail.

Les bienfaits

Libérer ce qui entrave le chemin de vie

Création de nouveaux circuits neuronaux

Elévation du taux vibratoire

Libération des chaines de notre mental

Libération trans-générationnelle

Vibrations et connexions neuronales

Envie d’en savoir plus ?

Un peu d’histoire…

La métamorphose a été découverte dans les années 1950 par Robert St-John, naturopathe et réflexologue anglais. Elle a été transmise et enseignée depuis, notamment par son élève Gaston St Pierre, en Europe et au Canada. En France, elle prend son essor grâce à divers enseignants, mais reste une méthode encore trop peu connue qui gagnerait à l’être bien davantage. Elle est reconnue par diverses fondations qui développent l’accès aux médecines douces. En Angleterre, elle est de notoriété publique et utilisée dans les hôpitaux de façon courante. C’est le regroupement de la prénatothérapie et de la réflexologie qui a donné naissance à la Métamorphose, en y ajoutant un concept de transformation dans les schémas à la fois génétiques et de pensée, concept qui ouvre sur l’épigénétique : l’héritage génétique transgénérationnel.

La Métamorphose est avant tout un soin qui a pour but de libérer les transmissions héréditaires, les problématiques répétitives et d’actualiser dans le présent la Force de Vie essentielle à la création. Or c’est cette même Force de Vie qui était à l’œuvre durant notre vie intra-utérine. En faisant appel à elle durant une séance, nous lui permettons d’avoir une action sur l’Etre que nous sommes destinés à devenir : la vie peut alors se dérouler dans sa parfaite organisation, sans le contrôle qu’exerce le mental. Nous éveillons cette Force qui était comme endormie, afin de lui permettre de nettoyer ce qui fait obstacle, ici et maintenant, à ce que nous sommes au-delà de l’héritage reçu par notre lignée généalogique.

Les bienfaits en détail

  • Libérer ce qui entrave le chemin de vie :

La Métamorphose permet de recréer les liens entre le corps et l’esprit, l’histoire personnelle et la généalogie. Elle permet de lui donner du sens. La connaissance permet donc de comprendre qui nous sommes vraiment, le rôle qui nous incombe, la nature de la réalisation de notre vie, et d’accepter ce qui a été, afin de libérer ce qui entrave ce chemin de vie. Elle permet de réhabiliter des valeurs qui ont été ignorées : celles de l’amour et du pardon. Et c’est en ayant accès à la connaissance que nous pouvons accepter ce qui a été et est, que tout a été et est juste pour notre évolution propre, pour pardonner et aimer.

  • Création de nouveaux circuits neuronaux :

Dans notre cerveau, petit à petit, de nouveaux circuits neuronaux qui relient l’intuition, aux sentiments, au centre cœur se forment naturellement. Les archétypes sociaux, l’éducation, le conformisme social nous ont conditionnés de telle sorte que nous vivons sous le contrôle et la peur ; la vie elle-même, qui devrait s’écouler naturellement, s’est retrouvée limitée par notre mental. Or le mental sème le doute, la confusion, nous coupe de la joie initiale, enfantine et spontanée qui constitue notre vraie nature, et nous fait voyager entre le passé et le futur, nous épuise, et nous empêche, de vivre le moment présent. Nous perdons ainsi l’essentiel : l’Etre intérieur avec lequel nous ne parvenons plus à nous relier, qui représente la source, notre potentiel dans toute sa puissance. Un esprit sur-occupé par des pensées appartenant à hier et à demain ne peut rendre heureux et en bonne santé. Car le bonheur réside en l’instant présent, ici et maintenant, avec l’attention, l’observation, et le laisser-être, dans un état de réelle présence.

Avec la métamorphose, une connexion se crée entre la pensée et le ressenti. La conscience du corps se relie à la pensée. La métamorphose travaille sur tous les plans de l’être humain : les corps physique, émotionnel, comportemental, psychologique et spirituel.

  • Elévation du taux vibratoire :

Par la métamorphose, une cohérence et une harmonie se créent naturellement, sans intention ni volonté. Un mouvement spontané et naturel se manifeste de l’intérieur pour se déployer sous forme de vibrations. Tout est vibration, en soi, hors de soi et dans l’univers. En changeant notre taux vibratoire, l’extérieur change aussi, car, tel un aimant, nous attirons vers nous des vibrations similaires aux vibrations nouvelles émises par effet de résonance, ce qui va amener des changements dans la vie. Vous changez, le monde change.

  • Libération des chaines de notre mental :

Le mental a éloigné l’humain de sa liberté de penser, de son ressenti, de son intuition. Celui-ci en est devenu prisonnier : il s’est coupé de la pensée intérieure, de l’intelligence innée. Le mental veut contrôler pour éviter la peur. Mais il est limité et de ce fait nous ne percevons qu’une infime partie de la réalité, alors que la conscience est infinie.

La métamorphose permet de nous reconnecter à la partie de nous (l’enfant intérieur) liée à la pleine conscience. A partir de là, les tensions liées aux mémoires se relâchent et le corps et l’esprit recommencent à ne devenir qu’un.

  • Libération trans-générationnelle :

La Métamorphose s’attelle à dissoudre les cristallisations des mémoires cellulaires qui sont à l’origine des schémas répétitifs. Elle est remarquable dans le fait qu’elle nous permet de nous affranchir de nos mémoires douloureuses et que son action rayonne autant pour nos ascendants que pour nos descendants : en somme, elle nettoie l’ADN de tout ce qui encombre la parfaite expression des individus de la même branche générationnelle. La pratique de la Métamorphose nous amène à comprendre que les schémas qui sont nettoyés sont de nature non-conscientisée. Ces schémas induisent des comportements dont on chercherait vainement la cause dans les circonstances de la vie actuelle. Ils puisent, en effet, leurs racines dans le vécu et le comportement des ascendants (parents, grands-parents, arrière-grands-parents) – et souvent, dans les vécus « non-dits », les vécus cachés : les fameux « secrets de famille ».

  • Vibrations et connexions neuronales :

Tout est vibration, tout est énergie. La différence entre un objet et un autre est représentée par la fréquence à laquelle il vibre. Tout ce qui existe vibre à une fréquence spécifique. De la même manière, les pensées ont leur vibration propre et participent à la réalité de notre monde. Nous vivons dans une intrication vibratoire et nous attirons ou repoussons, en fonction de notre état de résonance, ce qui entre ou sort de notre vie. Les schémas dont nous avons hérité et que nous portons en nous émettent également des vibrations. Tels des animaux, ils vont attirer à nous des types de situations, de personnes ou d’événements sur lesquels nous n’avons, à priori, aucun contrôle. Chacun sait à quel point il est difficile de changer un comportement ou une habitude : la volonté n’est jamais suffisante. Il est nécessaire de créer un nouveau mouvement en conscience grâce à un déclencheur, un catalyseur.

La Force de vie à laquelle on fait appel durant une Métamorphose représente ce déclencheur.

Lorsque nous faisons appel à la Force de vie à travers la Métamorphose, nous l’invitons à visiter nos croyances et à reconnecter le flux naturel de nos perceptions au ressenti de notre cœur.

Ces schémas résident dans notre mémoire cellulaire et cette mémoire est logée dans notre colonne vertébrale. Celle-ci représente le prolongement de notre cerveau. Toute action sur la colonne vertébrale se répercute sur le cerveau et vice-versa. Tout ce que nous percevons vient s’inscrire dans la mémoire cellulaire et ces perceptions deviennent à leur tour des croyances lorsque notre cerveau les interprète.

L’action de la Force de vie sur la colonne vertébrale permet une réorientation de nos connexions neuronales par le ressenti. Nous devenons peu à peu, au fil des séances, ce que nous avons toujours été en réalité : un être conscient et créateur. Nous vibrons à un niveau plus subtil et plus en accord avec nous-même et le monde, ce qui attire à nous les bonnes personnes au bon moment, les événements qui nous sont favorables ou les situations qui vont nous permettre de nous réaliser.

Certaines personnes peuvent craindre la Métamorphose, pensant qu’il va s’agir d’un travail douloureux, d’une visite des moments pénibles de leur enfance ou d’expériences et de relations liées à la souffrance. Ils n’ont pas envie de remuer le passé. Or, il n’en est rien, bien au contraire, puisqu’il s’agit d’une action dans le présent, l’actualisation d’un potentiel jusque-là̀ bloqué. Certes, les racines de nos schémas nous plongent dans la vie intra-utérine, enfantine ou générationnelle ; pourtant, il ne s’agit pas de « revivre » des moments pénibles, mais de les laisser se dissoudre dans la lumière et l’amour, sans effort. Tous les « problèmes » auxquels nous sommes confrontés ici et maintenant représentent l’actualisation d’une période de notre vécu gestationnel, laquelle demande à être conscientisée.

Lors d’une séance de Métamorphose, la personne qui recroît comme le praticien sont plongés dans un niveau de conscience différent. Cet état crée les conditions pour que chacun devienne un simple témoin du travail qui s’accompli grâce à la Force de vie. Il n’est donc pas question de revivre des affres émotionnelles ou des situations perturbantes, mais seulement d’être le témoin de la dissolution de ce qui a engendré ces émotions et ces situations.

%d blogueurs aiment cette page :